Les techniques du Shorinji Kempo sont classées en trois catégories

Goho : cette catégorie comprend les techniques d’esquive, de parade et de contre-attaque

sous forme de coups de poings et de coups de pieds. Il s’agit de frapper les points sensibles :c’est l’art de l’atemi. Les techniques Goho sont aussi appelées techniques dures.

 

Juho : Ce nom regroupe l’ensemble des techniques

utilisées sur une saisie. La richesse technique du Shorinji Kempo permet d’envisager des dégagements ou des projections de l’adversaire, ainsi que des immobilisations, des luxations ou des torsions d’articulation.

 

 

Seiho : Ce système de massage et de manipulation de certains points de pression du corps humain permet une remise en forme après l’effort de l’entraînement. En rétablissant la circulation d’énergie, ces massages permettent d’alléger la douleur due à des muscles contractés ou à des articulations trop sollicitées.

Les commentaires sont fermés.